Newsletter


Guides des produits chimiques de traitement des eaux de piscines

La qualité de l’eau d’une piscine exige à la fois des traitements physiques et des traitements chimiques.

Pour mémoire, le traitement physique consiste à éliminer toute impureté indésirable présentant une taille suffisante pour être retenue par un système de filtration (tel que sable, diatomées, cartouche filtrante). Ce procédé s’accompagne d’un recyclage régulier de l’eau de la piscine grâce à l’hydraulicité du bassin.

Le traitement chimique est nécessaire pour assurer de bonnes conditions de baignade : il convient que l’eau soit claire, désinfectée et ne contienne pas d’impureté(notamment des algues ou des particules de faible taille, telles que les colloïdes). Il existe une grande quantité de produits destinés à répondre aux caractéristiques inhérentes à chaque piscine et qui dépendent de sa taille, du nombre de personnes qui l’utilisent, de la fréquence d’utilisation, etc..

Par nature les produits chimiques sont actifs et donc doivent strictement être utilisés selon les modes d’emploi indiqués par les fabricants, afin de prévenir toute atteinte à la fois aux personnes, à la piscine elle-même et à l’environnement. La plupart de ces produits sont « classés » (au sens des directives communautaires relatives aux substances dangereuses et aux préparations dangereuses et des textes français correspondants) et portent des pictogramme de danger. Ils constituent donc des facteurs de risque, notamment lors du stockage et de la mise en œuvre. En outre, les quantités à utiliser doivent être strictement mesurées : un excès ou un défaut rendraient l’eau impropre à la baignade (risque chimique ou risque bactériologique).

Il existe plusieurs familles de produits de traitement destinés à garantir l’hygiène, la conservation et la transparence de l’eau.

En fonction de leur destination, on peut les classer en :

  • anti-algues,
  • correcteurs de pH et anti-calcaire,
  • désinfectants :
    • produits chlorés et stabilisants de chlore
    • produits bromés
    • oxydants
  • détartrants de surface ou de filtre, ou de ligne d’eau,
  • floculants,
  • produits multifonctions (floculant, anti-algues, désinfectant, stabilisant de chlore, …).


1. Anti-algues

Les substances chimiques sont en général des ammoniums quaternaires tels que : chlorure d’alkylbenzylammonium, chlorure de benzalkonium, chlorure de dodécyldiméthylammonium, chlorure d’alkyldiméthylbenzyl. Ils peuvent être classés « irritant », « nocif » ou « corrosif » en fonction de leur concentration.

Il peut aussi s’agir de polymères cationiques qui ont l’avantage d’être non moussant.

2. Correcteurs de pH et anti-calcaire

Parmi les correcteurs de pH, on trouve des produits contenant de l’hydrogénosulfate de sodium, du bisulfate de sodium, destinés à abaisser le pH, des carbonates ou bicarbonates de sodium destinés à augmenter le pH.

Les anti-calcaire suppriment les inconvénients d’une eau trop dure en maintenant le calcaire sous forme soluble. Substances chimiques : polyacrylate de potassium, acide hydroxyéthylidène bis phosphonique, phosphonate de sodium.

Ils sont tous classés « irritant », sous forme solide et peuvent être classés « corrosif » sous forme liquide (provoquent de graves brûlures).

3. Désinfectants

3.1. Produits chlorés et stabilisants de chlore

Il s’agit du traitement classique de l’eau des piscines. Plusieurs familles chimiques se retrouvent :

  • hypochlorite de calcium « comburant » et « dangereux pour l’environnement » ; hypochlorite de sodium ou de lithium « irritant » ou « corrosif » selon la concentration,
  • di ou trichloroisocyanurate de sodium, se présentant sous forme de granulés (pour les di) ou de galets ou pastilles (pour les tri), classé « nocif », « comburant » et parfois « dangereux pour l’environnement ».


Lorsqu’il s’agit d’un stabilisant de chlore, la substance utilisée est l’acide isocyanurique.

3.2. Produits bromés

Ces produits qui peuvent remplacer les produits chlorés précédents se présentent sous forme de pastille libérant environ 70 % de « brome actif » ou 40 % s’ils sont associés avec des composés chlorés. Ils présentent l’avantage de rester efficaces à pH et température élevés et de ne pas nécessiter de stabilisant.


4. Détartrants

Ils sont utilisés pour détartrer les bassins, les filtres ou la ligne d’eau : il s’agit alors de produits acides (acide chlorhydrique, acide phosphorique, acide formique, souvent en mélange classé « corrosif »), acide sulfamique classé « irritant ».

5. Floculants

Ils ont pour objet d’éliminer les particules colloïdales (de très petite taille) telles que limon, argile, particule métallique, micro-organismes, en les agrégeant en un amas qui sera retenu par le filtre.

Ils se présentent sous forme solide ; il s’agit de « cartouche » ou « chaussette » contenant des pastilles à placer dans le « skimmer » (sorte de filtre permettant d’éliminer les dépôts à la surface de l’eau). On en trouve aussi sous forme liquide.

La substance chimique active peut être du sulfate d’aluminium hydraté, du sulfate double d’aluminium et de potassium polyhydraté.

Ces produits sont classés « irritant ».

6. Produits multi-fonctions

Il existe des produits multifonctions facilitant l'utilisation et la maintenance.

En général ils sont sous formes de galets et contiennent, un désinfectant, un floculant et un algicide.